LIVRAISON MONDIAL RELAY OFFERTE À PARTIR DE 60€

Complément alimentaire Ménopause

À partir de 21,60 

Contribuer à son équilibre hormonal :
> Phytoestrogènes assimilables par l’organisme : Lignane et Isoflavone
> Gattilier possédant de nombreuses études scientifiques
> Combinaison de Vitamines B, C et E agissant en cofacteur
> Complexe d’actifs et d’oligo-éléments

Expédition en 48h
Paiement sécurisé
Created by Oleksandr Panasovskyifrom the Noun Project

Réduit l’inconfort

Améliore le sommeil

Rétabli l’équilibre hormonal

Améliore la production de mucus protecteur

Pour vivre votre ménopause plus sereinement

 

Bouffées de chaleur, variations d’humeur, troubles du sommeil, prise de poids… La périménopause et la ménopause sont des phases de vie qui sont marquées par des désagréments parfois compliqués à gérer au quotidien ou sur son lieu de travail. Chez Purphyt, nous avons souhaité vous accompagner au mieux durant cette période et vous aider à soulager ces symptômes désagréables.

 

> Complexe d’actifs d’origine naturelle et d’oligo-éléments > Soulagement des inconforts liés à la ménopause > Efficacité scientifiquement prouvée

 

🌿 Réduction des bouffées de chaleur 🌿 Action sur les variations d’humeur 🌿 Aide au sommeil 🌿 Syndrome prémenstruel

La ménopause est une phase naturelle de la vie d’une femme, définie par l’arrêt des règles depuis plus d’un an, généralement survenant entre 45 et 55 ans, avec une moyenne d’âge de 51 ans en France.
Elle résulte de l’arrêt du fonctionnement des ovaires, ce qui entraîne une carence hormonale, notamment en estradiol, l’œstrogène principal de la femme.
La ménopause est souvent précédée par une période de périménopause, durant laquelle les règles peuvent devenir irrégulières et divers symptômes peuvent se manifester, comparables à ceux ressentis durant le syndrome prémenstruel (seins douloureux, irritabilité…)

87% des femmes présentent au moins un symptôme en plus de l’arrêt des règles (source Inserm).

L’arrêt des règles est causé par l’épuisement progressif du stock initial d’ovocytes, qui diminue régulièrement tout au long de la vie d’une femme. Les ovaires libèrent un ovocyte à chaque cycle menstruel, sous l’influence des hormones FSH et LH.
Lorsque le stock d’ovocytes est épuisé, les taux d’œstrogènes et de progestérone deviennent erratiques, provoquant ainsi les symptômes de la périménopause.

Les œstrogènes jouent un rôle clé dans diverses fonctions du corps de la femme, notamment dans le système cardiovasculaire en améliorant la fonction vasculaire et en régulant la pression artérielle.
Ils contribuent également à la santé osseuse en préservant la densité minérale des os et en limitant la résorption osseuse. De plus, les œstrogènes ont des effets bénéfiques sur le tissu cérébral en favorisant le bon fonctionnement cognitif.

Les symptômes de la ménopause, tels que les bouffées de chaleur, la sécheresse vulvovaginale, les troubles du sommeil et de l’humeur, la fatigue, sont souvent causés par la fluctuation hormonale.

20 à 25% souffrent de troubles sévères qui affectent leur qualité de vie.

Ces symptômes peuvent varier en intensité et persister pendant plusieurs années. Cependant, les femmes ne réagissent pas toutes de la même manière à cette transition hormonale.
Une compréhension approfondie de cette période de transition est essentielle pour mieux la gérer et maintenir une bonne qualité de vie.

Afin de vous accompagner au mieux durant les phases de périménopause et de ménopause, nous vous proposons notre complexe d’actifs et d’oligo-éléments conçu pour atténuer les symptômes les plus incommodants au quotidien comme les bouffées de chaleur, les insomnies ou les variations d’humeur.

Rééquilibrage hormonal naturel

Le gattilier (Vitex agnus-castus) est une plante qui a une longue histoire d’utilisation en phytothérapie. Originaire du bassin méditerranéen, cette plante a été traditionnellement utilisée pour traiter une variété de problèmes de santé, y compris des troubles hormonaux chez les femmes.
Son utilisation remonte à l’Antiquité, où les baies de gattilier étaient consommées pour leurs propriétés bénéfiques.
L’une des applications les plus notables du gattilier est son utilisation pour atténuer les symptômes liés à la ménopause.
Une étude clinique de 2019, randomisée en double aveugle a été menée pour évaluer l’efficacité des extraits de gattilier dans le soulagement des symptômes de la ménopause (1). L’étude a été réalisée avec la participation de 52 femmes et a duré huit semaines. Les participantes ont été réparties de manière aléatoire en deux groupes : un groupe prenant des extraits de gattilier (26 sujets) et un groupe placebo (26 sujets).
Les résultats de cette étude ont montré que les femmes du groupe ayant pris des extraits de gattilier ont connu une amélioration significative des symptômes liés à la ménopause, notamment en ce qui concerne les bouffées de chaleur, l’anxiété et les symptômes globaux.
Pour l’anxiété, le groupe du gattilier a connu une réduction significative des scores (de 9,65 à 2,35) par rapport au groupe placebo (de 8,36 à 6,28).
Concernant les troubles vasomoteurs (bouffées de chaleur), le groupe du gattilier a montré une réduction significative des scores (de 3,73 à 0,46) par rapport au groupe placebo (de 3,76 à 2,72).
Pour les symptômes globaux (score total de la dysfonction ménopausique), le groupe du gattilier a enregistré une amélioration significative (de 29,54 à 12,15) par rapport au groupe placebo (de 26,88 à 20,12).

Une autre étude, publiée dans le Clinical Trial Complement Ther Nurs Midwifery en 20032, avait pour objectif d’évaluer les effets de deux huiles essentielles distinctes, issues des feuilles et des fruits de Vitex agnus castus, sur l’équilibre ménopausique. La première phase de cette étude a été réalisée en été 2000. Les résultats de cette première phase, basés sur les réponses de 23 participantes, ont indiqué un soulagement significatif des symptômes courants de la ménopause.
Une mise à jour de la recherche détaille les résultats de la deuxième phase des essais, menée en 2002 avec la participation de 52 sujets supplémentaires et sous la supervision de 12 praticiens de la santé différents. Les résultats de cette deuxième phase confirment les conclusions de la première phase.

Le gattilier est également connu pour son efficacité sur le syndrome prémenstruel (qui par certains aspects s’apparente à des symptômes de la ménopause).
Une étude, réalisée en 2011 par Mehrangiz Zamani, Nosrat Neghab et Saadat Torabian3, visait à évaluer l’effet thérapeutique de l’extrait de Vitex agnus castus chez les femmes souffrant du syndrome prémenstruel (PMS). Pour cela, les chercheurs ont mené une étude randomisée, contrôlée par placebo et en double aveugle.
Au total, 128 femmes atteintes de PMS (62 sous traitement actif, 66 sous placebo) ont été évaluées.
Les participantes ont répondu à un questionnaire d’auto-évaluation concernant leurs symptômes prémenstruels, notamment les maux de tête, la colère, l’irritabilité, la dépression, la plénitude des seins, les ballonnements et les douleurs abdominales.
Pendant 6 cycles menstruels consécutifs, les patientes ont reçu soit 40 gouttes d’extrait de Vitex agnus castus, soit un placebo. Après cette période, elles ont à nouveau répondu aux questionnaires d’auto-évaluation. Chaque symptôme a été évalué à l’aide d’une échelle visuelle analogique (EVA).
Les résultats ont montré des différences significatives entre le groupe sous Vitex agnus castus et le groupe placebo, à la fois avant et après le traitement (P<0.0001).
En conclusion, cette étude suggère que l’extrait de Vitex agnus castus peut être considéré comme un traitement efficace et bien toléré pour soulager les symptômes du PMS léger à modéré.

Le lin, une plante cultivée depuis des millénaires pour ses graines riches en nutriments, a été étudié dans de nombreux travaux scientifiques afin d’explorer son effet sur les désagréments associés à la ménopause, y compris les bouffées de chaleur et les troubles du sommeil.
Dans une étude publiée dans le Journal of the Society for Integrative Oncology en 20074, une investigation a été menée pour évaluer la tolérabilité et les effets d’un traitement de 6 semaines à base de graines de lin sur l’intensité des bouffées de chaleur chez les femmes qui ne souhaitaient pas recevoir de traitement hormonal substitutif.
Les critères d’éligibilité comprenaient la présence d’au moins 14 bouffées de chaleur par semaine pendant au moins 1 mois.
Au cours de la semaine de base, les participantes n’ont pris aucun médicament à l’étude et ont consigné les caractéristiques de leurs bouffées de chaleur.
Ensuite, des graines de lin écrasées ont été administrées à raison de 40 g par jour.
Les participantes ont fourni des rapports hebdomadaires sur la toxicité et des informations sur leur qualité de vie liée à la santé. Le critère d’évaluation principal était un changement du score des bouffées de chaleur, consigné de manière prospective dans un journal des bouffées de chaleur.
Trente femmes ont été inscrites entre le 17 juin et le 8 novembre 2005.
La diminution moyenne des scores de bouffées de chaleur après le traitement par les graines de lin était de 57 % (diminution médiane de 62 %).
La réduction moyenne de la fréquence quotidienne des bouffées de chaleur était de 50 % (diminution médiane de 50 %), passant de 7,3 bouffées de chaleur à 3,6.

Une action globale sur les symptômes de la ménopause

Les envies de sucre, ou la compulsion pour les sucreries, sont l’un des symptômes caractéristiques associés à la ménopause.
Plusieurs facteurs physiologiques et hormonaux contribuent à l’apparition de ces envies sucrées chez les femmes ménopausées.
La fluctuation des niveaux d’hormones, notamment des œstrogènes et de la progestérone, joue un rôle essentiel. Ces variations hormonales peuvent affecter le métabolisme, la régulation de l’appétit et l’équilibre émotionnel, contribuant ainsi à l’augmentation des envies de sucre.
En conséquence, de nombreuses femmes ménopausées se trouvent confrontées à des défis pour maintenir une alimentation équilibrée. L’excès de sucre peut entraîner une prise de poids, des fluctuations de la glycémie, des sautes d’humeur et même des problèmes de santé à long terme tels que le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

D’après un article intitulé “Le chrome trivalent, son intérêt à la ménopause et au cours du vieillissement” (par A.M. Roussel)5, le chrome trivalent (Cr III) est un élément trace essentiel en nutrition humaine.
Son action en tant que potentialisateur de l’insuline, son rôle dans la modification de la liaison insuline/récepteur, ainsi que son impact sur le métabolisme lipidique en font un élément crucial pour maintenir la santé métabolique.6
Cependant, la plupart des régimes alimentaires dans les pays industrialisés sont souvent déficients en chrome trivalent, et les apports recommandés (ANC = 60 µg/jour) sont rarement atteints.
De plus, une alimentation riche en sucres à absorption rapide, courante dans ces régimes, peut augmenter l’élimination urinaire du chrome, accentuant ainsi les risques de déficit.
Ces déficits peuvent entraîner des déséquilibres métaboliques tels qu’une élévation de l’insuline, des taux de glucose, de cholestérol, de triglycérides et de LDL-cholestérol élevés, ainsi qu’une réduction du HDL-cholestérol.7

Les individus vieillissants, en particulier les femmes ménopausées, sont particulièrement vulnérables aux conséquences métaboliques et fonctionnelles des déficits en chrome.
Plusieurs problèmes associés à la ménopause, comme les dyslipidémies, la baisse de la sensibilité à l’insuline, le syndrome métabolique, l’obésité abdominale, une incidence accrue de maladies cardiovasculaires, d’ostéoporose et de dépression, sont liés à un statut déficitaire en chrome.8
Le maintien d’apports en chrome conformes aux ANC (60 µg/jour) pourrait contribuer à corriger ces troubles et à atténuer leurs conséquences.
Cependant, la diminution des apports alimentaires liée à l’âge rend difficile l’atteinte des ANC en chrome, en particulier chez les femmes ménopausées qui ont tendance à suivre des régimes restrictifs pour contrôler leur poids.
En outre, le vieillissement physiologique du tractus gastro-intestinal diminue l’absorption intestinale du chrome, réduisant ainsi les apports disponibles pour l’organisme.

Une étude récente menée en France9 a montré que plus de 90 % des participants, des personnes âgées en bonne santé et autonomes, n’atteignait pas les deux tiers des apports nutritionnels conseillés pour les adultes. Cette réduction du statut en chrome est associée à l’altération du système glucose/insuline, à la diminution de l’absorption intestinale, à la baisse de la rétention du chrome et à des pulsions sucrées fréquentes à la ménopause et chez les personnes âgées, ce qui augmente l’élimination urinaire.

Le chrome, la ménopause et le vieillissement sont ainsi des facteurs interdépendants qui demandent une attention particulière pour maintenir un équilibre métabolique optimal chez les individus vieillissants, en particulier chez les femmes ménopausées.

Les variations d’humeur, l’irritabilité, les insomnies sont très souvent ressenties par les femmes ménopausées.
La vitamine B6, également appelée pyridoxine, et la vitamine B9, connue sous le nom d’acide folique, sont deux vitamines essentielles qui jouent un rôle dans la régulation de l’humeur, en particulier chez les femmes ménopausées.
La vitamine B6 est impliquée dans la synthèse de certains neurotransmetteurs, notamment la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline, qui sont essentiels pour la régulation de l’humeur.
Elle agit en facilitant la conversion du tryptophane (un acide aminé) en sérotonine, un neurotransmetteur associé à la sensation de bien-être. Chez les femmes ménopausées, une carence en vitamine B6 peut entraîner une diminution de la production de sérotonine, ce qui peut contribuer à des symptômes dépressifs et à des sautes d’humeur. En augmentant les apports en vitamine B6, il est possible de favoriser la synthèse de sérotonine, ce qui peut avoir un impact positif sur l’équilibre émotionnel.

La vitamine B9 (acide folique) est essentielle pour la santé du système nerveux et joue un rôle clé dans la régulation de l’humeur. Chez les femmes ménopausées, une carence en acide folique peut entraîner une augmentation des niveaux d’homocystéine, un acide aminé lié à la dépression et à d’autres problèmes de santé mentale. L’acide folique participe à la méthylation, un processus biochimique qui affecte la régulation de l’humeur en influençant la production de neurotransmetteurs.
En augmentant l’apport en vitamine B9, il est possible de réduire les taux d’homocystéine et de favoriser un équilibre émotionnel plus stable.

L’étude intitulée “High-dose Vitamin B6 supplementation reduces anxiety and strengthens visual surround suppression”10 a été publiée dans Human Psychopharmacology: Clinical and Experimental.
Cette étude examine les effets de la supplémentation en vitamine B6 (pyridoxine) et en vitamine B12 sur divers aspects du comportement liés à l’équilibre entre l’inhibition neuronale et l’excitation.
Les chercheurs ont mené une étude en double aveugle avec la participation de 478 jeunes adultes et ont évalué l’anxiété et la dépression autodéclarées, ainsi que plusieurs mesures sensorielles.
Les résultats indiquent que la supplémentation en vitamine B6 a réduit l’anxiété autodéclarée.
La vitamine B12 a également montré des tendances à modifier l’anxiété. Ces résultats suggèrent que les vitamines B6 et B12 pourraient jouer un rôle dans la modulation de l’équilibre entre l’inhibition neuronale et l’excitation, ce qui pourrait avoir des implications pour la gestion de l’anxiété et de la dépression.

Le phénomène de glycation est particulièrement marqué durant la ménopause. Il s’agit d’un processus chimique dans lequel des molécules de sucre, telles que le glucose, se lient à des protéines, des lipides ou d’autres composants du corps sans l’intervention d’enzymes. Cette réaction chimique se produit naturellement, mais elle peut être accélérée en cas de taux de sucre sanguin élevé et de stress oxydatif.
Pendant la ménopause, certaines femmes peuvent éprouver des changements métaboliques qui augmentent leur sensibilité à l’insuline, ce qui peut entraîner des fluctuations de la glycémie. Des taux de sucre sanguin élevés favorisent alors la glycation excessive, ce qui entraîne la formation de produits finaux de glycation avancée (AGE).
Ces AGE peuvent s’accumuler dans les tissus et contribuer à des problèmes de santé liés à la ménopause, notamment des complications vasculaires, des troubles cardiovasculaires et des problèmes oculaires.

Pour minimiser les effets néfastes de la glycation et maintenir un métabolisme sain pendant la ménopause, le bêta-alanine, un précurseur de la carnosine s’avère très intéressant.
Une étude, publiée dans le Journal de la Société de Biologie11, révèle l’effet cytotoxique des produits avancés de la glycation (AGE-s) sur les cellules de l’organisme. Les AGE-s, résultant de la réaction de Maillard, sont associés à des effets nocifs sur les cellules et les tissus, contribuant aux maladies liées à l’âge.
Cependant, cette cytotoxicité peut être inhibée par des capteurs radicalaires tels que la L-Carnosine.

La vitamine C s’associe à la bêta-alanine pour limiter le phénomène de glycation. Dans un modèle animal de 200212, des souris obèses et hyperglycémiques ont reçu de la vitamine C, et cela a réduit la glycation de l’insuline, une hormone importante pour la régulation du sucre dans le sang.
En d’autres termes, la vitamine C a aidé à prévenir une réaction chimique indésirable entre le sucre et l’insuline, ce qui a amélioré la gestion du sucre dans le corps de ces souris obèses.

1. Naseri, R., Farnia, V., Yazdchi, K., Alikhani, M., Basanj, B., & Salemi, S. (2019). Comparison of Vitex agnus-castus Extracts with Placebo in Reducing Menopausal Symptoms: A Randomized Double-Blind Study. Korean Journal of Family Medicine, 40(6), 362-367. doi:10.4082/kjfm.18.0067.
2. Chopin Lucks, B. (2003). Vitex agnus castus essential oil and menopausal balance: a research update [Complementary Therapies in Nursing and Midwifery 8 (2003) 148-154]. Clinical Trial Complement Ther Nurs Midwifery, 9(3), 157-160. doi: 10.1016/S1353-6117(03)00020-9.
3. Zamani, M., Neghab, N., & Torabian, S. (2011). Therapeutic effect of Vitex agnus castus in patients with premenstrual syndrome. Journal of the American Board of Family Medicine, 24(2), 150-154.
4. Pruthi, S., Thompson, S. L., Novotny, P. J., Barton, D. L., Kottschade, L. A., Tan, A. D., … Loprinzi, C. L. (2007). Pilot evaluation of flaxseed for the management of hot flashes. Journal of the Society for Integrative Oncology, 5(3), 106-112. doi: 10.2310/7200.2007.007.
5. A.M. Roussel. Le chrome trivalent, son intérêt à la ménopause et au cours du vieillissement”, “Revue générale” de l’LBFA/INSERM 884, Université Joseph Fourier, Grenoble
6. Anderson ra. Chromium and insulin resistance. Nutr Res Rev, 2003 ; 16 ; 267-275.
7. Anderson ra. Chromium, glucose intolerance and diabetes. J Am Coll Nutr, 1998 ;17 : 548-555
8. Ferry m. Nutrition de la personne âgée,2e édition, Masson, Paris, 2002 ; 73-81.9. Roussel am, andriollo m, bryden Net al. Food chromium content, dietary chromium intake and related biological variables in French free-living elderly. Br J Nutr, 2007 ; 98 : 326-331.
10. Field, D. T., Cracknell, R. O., Eastwood, J. R., Scarfe, P., Williams, C. M., Zheng, Y., & Tavassoli, T. (2022). High-dose Vitamin B6 supplementation reduces anxiety and strengthens visual surround suppression. Human Psychopharmacology: Clinical and Experimental, 1-18. https://doi.org/10.1002/hup.2852
11. Ravelojaona, V., Péterszegi, G., Molinari, J., Gesztesi, J. L., & Robert, L. (2007). Demonstration of the cytotoxic effect of Advanced glycation Endproducts (AGE-s). Journal de la Société de Biologie, 201(2), 185-188. DOI : https://doi.org/10.1051/jbio:2007023
12. Abdel-Wahab, Y. H. A., O’Harte, F. P. M., Mooney, M. H., Barnett, C. R., & Flatt, P. R. (2002). Vitamin C supplementation decreases insulin glycation and improves glucose homeostasis in obese hyperglycemic (ob/ob) mice. Metabolism, 51(4), 514-517. https://doi.org/10.1053/meta.2002.30528

QUAND ?
Prenez 2 gélules par jour.

COMMENT ?

Avec un grand verre d’eau (200mL)

COMBIEN DE TEMPS ?
Prenez le complément Ménopause pendant 30 jours (durée de la cure pour une boite).
Pour le syndrome prémenstruel (seins qui gonflent et qui sont sensibles, irritabilité, douleurs prémenstruelles) nous vous recommandons une prise de 2 gélules par jour pendant les 2 dernières semaines de votre cycle menstruel. À ne pas utiliser plus de 3 cycles consécutifs (suggestion d’ajout : recommandation de l’EMA : https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/gattilier-vitex-agnus-castus.html)

Précautions d’emploi :
Déconseillé pour les femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein. Déconseillé pour les femmes allaitantes. Déconseillé pour les enfants de moins de 10 ans.

Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Tenir hors de la portée des jeunes enfants.

Dénomination : Complément alimentaire à base de plantes et vitamines, de minéraux et d’acide aminé.

Liste d’ingrédients :
Extrait de graine de lin (Linum usitatissimum) standardisé en lignanes, beta-alanine, extrait de fruit d’acérola (Malpighia glabra) titré en vitamine C, extrait de germe de soja (glycine max) titré en isoflavones, gélule végétale HPMC, extrait de fruit de gattilier (vitex agnus-castus), acétate de dl-alpha-tocophéryl, anti-agglomérant : fibre d’acacia, méthylcobalamine, chlorhydrate de pyridoxine, picolinate de chrome, quatrefolic® (glucosamine (6S)-5-méthyltétrahydrofolate)

Analyse nutritionnelle :

Analyse nutritionnelleQuantité pour 2 gélulesAR*
Extrait de soja
Dont isoflavones
125mg
50mg
Beta-alanine400mg
Extrait de gattilier50mg
Chrome150µg375%
Extrait de graines de lin
Dont lignanes
500mg
50mg
Extrait d’acérola
dont vitamine C
312,5mg
125mg
156,25%
Vitamine E12mg100%
Vitamine B61,4mg100%
Vitamine B9 (Quatrefolic®)200µg100%
Vitamine B125,4µg216%

*AR : Apports de référence

Pourquoi choisir le complexe Ménopause Purphyt ?

Le Complexe Ménopause réunit un ensemble d’ingrédients de manière synergique pour offrir un soutien complet, ciblant les symptômes les plus gênants de la ménopause. Les femmes peuvent ainsi aborder cette période de transition avec plus de sérénité et de confort.

1. Rééquilibrage hormonal naturel

Le gattilier est une plante qui contient de la phyto-progesterone, aidant ainsi à rééquilibrer les niveaux de progestérone en chute pendant la ménopause.

Des études scientifiques ont porté sur la capacité du gattilier à réduire les bouffées de chaleur et atténuer un ensemble de symptômes (que l’on retrouve aussi en période pré-menstruelle) comme les douleurs mammaires, l’irritabilité, la fatigue, les maux de tête, le ballonnement intestinal…

Les graines de lin sont riches en lignanes, des composés aux propriétés oestrogéniques et seraient susceptibles de favoriser l’amélioration des symptômes de la ménopause.

Le soja permet quant à lui de préserver le capital osseux des femmes ménopausées et de jouer aussi sur les bouffées de chaleur.

Rapport de l’European Food Safety Agency (EFSA) – 2015
Safety of isoflavones from food supplements in menopausal women
« L’examen complet des éléments scientifiques disponibles indique qu’aux niveaux habituellement observés dans les compléments alimentaires, les isoflavones [de soja entre autres] ne présentent pas de danger pour les femmes post-ménopausées. »

Complément alimentaire Ménopause
Complément alimentaire Ménopause

2. Un complexe polyfonctionnel

Le Complexe Ménopause a été pensé pour aborder les symptômes les plus dérangeants de la ménopause et ainsi aider à améliorer la qualité de vie des femmes concernées.

> Bouffées de chaleur : le gattilier, les graines de lin, le soja et la bêta-alanine aident à réduire la fréquence et l’intensité des bouffées de chaleur, permettant aux femmes de retrouver leur confort.

> Seins douloureux/sensibles : le gattilier contribue à réduire la douleur mammaire, tandis que les graines de lin, riches en lignanes, agissent comme des antioxydants pour protéger les tissus mammaires.

>Variation de l’humeur : les vitamines B6 et B9, ainsi que le gattilier, peuvent améliorer la synthèse de la sérotonine et contribuer à une humeur plus stable.

>Insomnies : le gattilier, les graines de lin et les vitamines du complexe peuvent contribuer à un meilleur sommeil en réduisant les bouffées de chaleur et en favorisant la relaxation.

> Envies compulsives de Sucre : Le chrome aide à réguler la sensibilité à l’insuline, réduisant les envies de sucre fréquentes chez les femmes ménopausées.

En action de fond, le complexe Ménopause permet par ailleurs de limiter le phénomène de glycation : il s’agit d’une réaction chimique qui a lieu quand il y a trop de sucre dans le sang ce qui provoque un stress oxydatif. Les femmes ménopausées sujettes à la prise de poids présentent aussi beaucoup ce phénomène de glycation.
Le limiter revient à réduire l’inflammation et le vieillissement cellulaire. La bêta-alanine et la vitamine C aident en ce sens.

Nous avons également choisi d’ajouter de la vitamine E, qui est un très bon anti-oxydant pour les lipides. Cette vitamine contribue à protéger le système cardiovasculaire, ce qui est particulièrement important chez les femmes ménopausées. Les graines de lin ont également un effet anti-hypertenseur.

Complexe polyfonctionnel

Utilisation possible pour le syndrome prémenstruel (PMS)

Synergie d’actifs

Formulé avec un expert en micronutrition

FAQ

Le gattilier est réputé pour ses capacités à réduire les symptômes du PMS, tels que les douleurs abdominales, les seins sensibles, les sautes d'humeur, et les irrégularités menstruelles. En cas de questions sur les symptômes du PMS, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour déterminer la posologie appropriée et son utilisation spécifique pour le PMS en fonction de vos besoins individuels.

Selon l'avis de l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), l'examen complet des éléments scientifiques disponibles indique que les isoflavones, présentes dans des compléments alimentaires destinés aux femmes post-ménopausées, ne présentent pas de danger aux niveaux habituellement observés.
Cependant, pour les femmes en période de transition vers la ménopause, ainsi que pour les femmes ménopausées ayant des antécédents familiaux de cancer ou d'autres préoccupations médicales, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de prendre des compléments alimentaires contenant des isoflavones. Ce produit n'est pas recommandé pour les femmes présentant ces préoccupations spécifiques.

La bêta-alanine est un acide aminé qui peut offrir plusieurs avantages aux femmes en période de ménopause. Elle contribue à la gestion des bouffées de chaleur fréquentes pendant la ménopause et aide à réduire la glycation, un processus lié à l'excès de sucre dans le sang. La glycation est associée à des réactions inflammatoires et de vieillissement. La bêta-alanine peut aider à atténuer des symptômes tels que la prise de poids, la sensibilité à l'insuline et le risque de diabète, qui sont courants chez les femmes ménopausées.

Le complexe Ménopause contient de la vitamine B12 pour répondre aux besoins nutritionnels des femmes ménopausées. Avec l'âge, la fonction gastrique peut diminuer, ce qui peut entraîner des carences en vitamine B12. Cette vitamine est essentielle pour de nombreux processus biologiques, y compris la synthèse de l'ADN, la formation de globules rouges et le fonctionnement du système nerveux. En incluant de la vitamine B12 dans la formule, le complexe Ménopause vise à aider les femmes en période de ménopause à maintenir un équilibre nutritionnel adéquat pour leur santé globale.

Les envies de sucre pendant la ménopause peuvent être attribuées à plusieurs facteurs, notamment les fluctuations hormonales, les changements métaboliques et les facteurs émotionnels liés à la ménopause.
Les variations des niveaux d'œstrogènes et de progestérone peuvent influencer la régulation de la glycémie, entraînant des fluctuations de l'appétit et des envies de sucre.
Le stress, l'anxiété et les variations de l'humeur peuvent également contribuer à ces envies.
Le complexe Ménopause peut aider à gérer ces envies de sucre grâce à ses ingrédients spécifiques, tels que la bêta-alanine et le chrome, qui agissent sur la régulation de l'appétit et de la glycémie.

Complément alimentaire sérénité

Découvrez aussi notre complément qui va permettre de retrouver calme et paix intérieure

Vous apporter un bien-être intérieur, et réduire les effets liés au stress et à l’anxiété . Grâce au complément sérénité, vous allez retrouver un sommeil paisible, réparateur et une stabilité émotionnelle.

Livraison

offerte en France métropolitaine dès 60€ d'achat

Expédition en 48h max

Recevez votre colis rapidement dans toute la France

SAV

Nous répondons à toutes vos questions : contact@purphyt.com

Paiement sécurisé

Réglez en toute sécurité par carte bancaire ou Paypal

0
    0
    Votre panier
    Purphyt - Compléments alimentaires bien-être

    Entrez votre adresse mail ou votre identifiant puis votre mot de passe pour vous connecter